Libre service de produits locaux (40)

DOCUMENT 40

Source : Ouest France, 16/12/2020


Exploitation familiale depuis 1971, le verger du Petit-Pavillon produit sur 19 hectares des pommes issues de l’agriculture raisonnée labellisées Vergers écoresponsables, courges bio, poires et bientôt myrtilles bio. Une partie du verger sera labellisée bio en 2021.« Étant une petite entreprise, depuis plusieurs années nous faisons de la vente à la ferme, du lundi au vendredi, de 8 h à 12 h et de 13 h 30 à 18 h, grâce au label Bienvenue à la ferme. Avec le groupement OP fruits du Loir, nous avons également participé au développement d’une variété de pomme bio, la swing », précisent Christine et Philippe Pousse, arboriculteurs.Le couple, qui ne manque jamais d’idées, vient d’installer dans le bourg du village un distributeur automatique de fruits, légumes et produits locaux, accessible 24 h/24 et 7 j/7. « J’ai ça en tête depuis deux ans. Le but est de toucher une autre clientèle que celle qui vient à la ferme, de développer notre vente directe et d’apporter du dynamisme dans le bourg. Quand je vois sur Internet d’autres exemples de vente de ce type qui fonctionnent bien, je me suis dit pourquoi pas moi. Cette machine répond aux nouveaux modes de consommation » poursuit Philippe Pousse.Après trois mois de délai, le distributeur a été installé par une entreprise du nord de la France. Il est en fonctionnement depuis une semaine et les débuts sont prometteurs. « Je réapprovisionne deux fois par jour, afin que les 74 casiers soient toujours pleins », explique Mickaël Valluet, salarié du Petit-Pavillon responsable du distributeur.Celui-ci offre un large choix de produits. En plus de ceux du verger du Petit-Pavillon (pommes, poires, courges, jus, noix, compotes, pétillants et confitures), des producteurs locaux de Vaas, Beaumont-Pied-de-Bœuf, Saint-Gervais-en-Belin ou encore Saint-Vincent-du-Lorouër, présentent aussi les leurs, à savoir légumes, miels, œufs et rillettes. « La saisonnalité sera toujours respectée et les produits tourneront pour ne pas lasser la clientèle. » Les paiements se font uniquement par carte bancaire et le sans contact est possible.La municipalité a dû évidemment donner son accord pour une telle installation. Elle estime que c’est une chance pour Lavernat. « C’est doublement gagnant, puisque c’est un producteur du village qui rend service à nos habitants », conclut Stéphane Rossard, adjoint au maire et consommateur régulier.Les clients peuvent écrire leurs souhaits et améliorations sur une feuille.

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.