Gel (88)

DOCUMENT N° 88

Sources : Maine Libre le 16/04/2021, journal loinverlà

Au début du mois d’avril, en entendant ce continu bruit de moteur, des riverains de l’autoroute ont pensé qu’un hélicoptère intervenait pour un accident. C’était, en fait le bruit des deux tours antigel de l’arboriculteur du village. La presse locale (le Maine Libre) l’a interrogé. Il évoque des températures de moins 4,5 degré, la nécessité d’installer 300 braseros de paraffine pour chacun de ses 20 hectares de verger, plus, donc, « deux tours antigel de 8 mètres de haut chauffées au gaz qui brassent l’air et tournent sur elles-mêmes ».

Les fleurs de notre pêcher ont gelé ainsi que des bouts de branches de romarin (cumul de la sècheresse plus du gel).

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.