Bienvenue !

L’association terragraphe s’intéresse à l’écriture de terrain. L’écriture dont il est question ici est l’écriture impliquée et brouillonne. Les terrains, ce sont tous ces territoires (plus ou moins cartographiés) dont dépendent des moments entiers de nos existences. L’association s’adresse à ceux qui cherchent à saisir, par cette écriture informelle, ces terrains sans formes qui nous saisissent.

Ce site rassemble

quelques exemples de vécus “terreux” à peine transformés en “docus” (eux aussi, certainement, terreux). Lancé dans le village de Lavernat (72)  à l’occasion d’un concours de “graphes” libres (ici), ses premières rues, jonchées de quelques “briques” de textes, se dessinent. Merci de l’arpenter avec bienveillance (sans coups de pied aux docus), merci pour vos rues, briques à venir.

Des rues et des briques

Ces exemples de graphes de terrain reflètent des jeux de constructions multiples. Nous avons, cependant, imaginé qu’une roche (ou un élément lié au sol) pouvait les caractériser.

Par exemple le quartz caractérise le terrain des techniciens et techniciennes du quotidien, l’argile celui des soignant.e.s, l’ardoise celui des enseignant.e.s et enseigné.es …

LES DERNIÈRES BRIQUES

Écrire comme un âne

ÉCRIRE COMME UN ÂNE Mardi 12 mai 2020 Taper J’ai déposé lundi dernier le septième « opus » de ce journal terreau […]

Pourquoi terragraphe ?

Mercredi 22 avril 20 Ce matin, en recherchant l’image d’une carte pour illustrer la section de ce journal déposé sur […]

Gambader comme un Thoreau

L’année 2013 fut, pour moi, une année de confinement. La maladie m’a conduit à réduire considérablement mon espace vital par obligation, […]

Par où commencer ?

Lavernat, 02 avril 2020 10h30 : je démarre ce site plus rapidement que prévu (j’ai dû l’ouvrir en urgence, cet […]

One Comment

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.