Fermettier (tout)

Pas fermier pour un sou, mais propriétaire d’une fermette. Cahin-caha, une occupation au long cours. Si je compte à la louche, près de vingt ans que je voyage, clopin-clopant, dans près de cinq hectares. Pas une occupation « ferme » : un moment presque flasque. L’envie, pourtant, de loucher sur ce que je n’ai pas encore eu l’ aplomb de nommer ainsi : un métier de fermetterie, un faire de fermettier.

déc.2020, Bertrand Crépeau Bironneau

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.