Ça prend substance

J’ai décidé de mettre des extraits de mes différents journaux et de suivre la chronologie, pour l’instant.

19.11.11 Pour la Samain (j’écris ceci quelques jours après) mon ex-épouse est venue à la hutte alors que je lui ai explicitement demandé de ne pas y venir depuis notre séparation. Ça m’a perturbé complètement. Le seul moment ou je me suis senti libre et ok avec sa présence fut pendant la hutte des hommes et en en sortant, je lui ai serré la main. Sinon ce fut une journée très bizarre pour moi et j’ai mis une bonne semaine à m’en remettre. P dit que c’est une bonne préparation pour la sundance.

11.02.11 J’ai téléphoné à John [1] à l’instant pour le prévenir de la demande que je vais lui faire en juin pour participer à la sundance. Il m’a dit de faire une quête de vision entre-temps afin de « make sure when you’re up there, that everything is clear » vérifier lorsque je serai là-haut que tout est clair. Bon et bien ça prend substance, je sens quelque chose en moi qui bouge et en même temps qui est extrêmement immobile, aux aguets. Je lui ai dit que je suais régulièrement avec P, il m’a dit de lui dire : « It would be nice to see him again in his life time », ça serait bien de le revoir de son vivant.

Si je rends mon mémoire de master fin avril et que je vois John fin mai, il serait bien de faire ma quête en mai. Je vais en parler avec P.

22.02.12 Les préparatifs sont en route pour faire ma quête pour l’ascension. Pour la première fois, ce matin, je ressens de l’appréhension par rapport au froid éventuel d’une part et le fait que je suis déshabitué des jeûnes de l’autre. Peut-être que je vais souffrir… Mais monter sur la montagne au moment de l’ascension, c’est pas mal.

Journal d’accomplissement

15.04.12 Inachèvement et accomplissement

Le fait que nous sommes inachevés nous pousse à rechercher l’accomplissement. Cette nuit il m’est venu l’idée de créer ce nouveau journal et j’avais déjà une première entrée précise en tête. Elle s’est malheureusement envolée avec Morphée.

La recherche d’accomplissement n’est pas obligatoirement mystique ni même intellectuelle. Elle peut aussi être à travers par exemple, le body building, la pratique d’un sport, l’extase par la fête, la transe et l’enivrement, l’intoxication des sens en général, ou la recherche de sens… Pour la fête et l’intoxication, c’est peut-être plutôt un besoin de dépassement du soi ordinaire, un composant de l’accomplissement.

07.05.12 Je pense à J C, cet ami que j’admirais pour son calme et sa sagesse et quand j’ai su qu’il allait faire la retraite bouddhiste tibétaine de 3 ans, je me suis dit : « Wow, c’est déjà une chouette personne, il va être génial après avoir vécu ces 3 années ! ». En fait, quand il en est sorti, il était un peu brisé, dépressif, il m’a dit qu’il s’était rendu compte pendant la retraite qu’il aurait mieux fait de faire une thérapie avant. Il est entré en psychanalyse après la retraite.

Il faut que je sache que ceci peut aussi m’arriver. Pas comme à lui, bien sûr, je suis une autre personne et beaucoup plus vieux que lui à l’époque. Mais penser que je serai « mieux » après la sundance est un écueil sur le chemin. Le mieux est l’ennemi du bien, il faut juste que je fasse les choses bien, l’une après l’autre, comme je le peux. Il faut juste que je fasse la moitié du chemin comme disait Archie, le reste me sera donné par surcroit.


[1] John Fire Lame Deer, fils d’Archie et petit fils de Tahca Ushte.

2 Comments

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.